Vue sur le port et la ville close de Concarneau depuis le sentier côtier du Passage-Lanriec ©Magali Renard

Pourquoi Concarneau ?

Lorsque je présente La Konk Créative à de nouveaux interlocuteurs, leur première réaction est généralement de trouver le concept génial (forcément!), suivie immédiatement par la question : « Mais pourquoi avoir choisi Concarneau pour ce projet ?« . Vous voulez savoir ? Je vous explique tout !

Il y a plusieurs raisons qui m’ont amenée dans cette jolie petite ville de Cornouaille.

Un coup de cœur familial

A l’origine, il y a la volonté de nous installer en Bretagne, ma famille et moi, après avoir passé une dizaine d’années à Angoulême en Charente. Nous n’avions au départ pas défini de point d’atterrissage précis mais souhaitions plutôt déménager sur la côte Sud, sur un périmètre assez large allant de Nantes à Brest.

Partis en repérage au mois d’avril 2018, nous avons visité un certain nombre de maisons à Lorient et Quimper pour finalement… choisir la première que nous ayons vue, à Concarneau ! Ce fut un véritable coup de cœur, à la fois pour la maison et la ville. Les choses se sont enchaînées très rapidement par la suite. Nous avons donc posé nos valises à Konk-Kerne le 20 juillet 2018.

Vue depuis le sentier côtier au Passage Lanriec. Même par temps gris, Concarneau, c'est joli ! ©Magali Renard
Vue depuis le sentier côtier au Passage Lanriec. Même par temps gris, Concarneau, c’est joli ! ©Magali Renard

Nous ne sommes pas arrivés totalement en terre inconnue. Il se trouve que nous étions déjà passés à plusieurs reprises à Concarneau car deux couples d’amis y vivaient avant notre arrivée (et, pour l’anecdote, j’avais testé la Thalasso en 2016 pendant que j’attendais ma fille (j’en parle d’ailleurs dans cet article sur le blog Le Bar à Voyages !).

Un potentiel touristique et un marché encore sous-exploité

Aussi, je connaissais le potentiel touristique de la « Ville Bleue ». Une caractéristique qui me parle, forcément, puisque ma formation initiale est justement dans le tourisme, avec une spécialisation dans la mise en tourisme du patrimoine culturel. (Pour voir mon CV en ligne, c’est par ici.)

Question patrimoine, il faut dire qu’ici, on est plutôt bien lotis. Concarneau est en effet labellisée Ville d’Art et d’Histoire depuis 2002 et sa pittoresque ville close voit défiler plus d’un million de touristes chaque année ! Une attractivité renforcée également par une importante politique d’animation culturelle et touristique, avec notamment le festival Les Filets Bleus, organisé depuis 1905.

Pour autant, l’offre touristique reste assez traditionnelle et, à ma connaissance, il n’y a pas d’activités de tourisme créatif stricto sensu proposées aux différents publics en séjour ou en excursion (si vous en connaissez, faites-m’en part, ça m’intéresse !). Aussi, je me suis dit que c’était l’endroit idéal pour développer un tiers-lieu axé sur les loisirs créatifs, qui s’adresserait aux habitants de Concarneau mais aussi à ses visiteurs.

Le tourisme créatif, une tendance durable

Mais qu’entend-on exactement par « tourisme créatif » ? Selon le site creativefrance.info, il s’agit d’une « forme de tourisme qui s’inscrit dans le champ du tourisme de savoir-faire et qui offre aux voyageurs la possibilité de développer leur potentiel créatif, en participant activement à des cours ou à des expériences caractéristiques de leur lieu de séjour ». Participatif par essence, faisant passer le sujet touriste de passif à actif, le tourisme créatif permet de générer des expériences uniques, qui enrichissent aussi bien les locaux que les publics accueillis. Il repose sur des valeurs de rencontre, de partage, d’échange, de collaboration, de transmission… Valeurs auxquelles je suis profondément attachée et qui constituent donc le socle de La Konk Créative.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article « Le tourisme créatif en France, une démarche qui a du sens » sur le site creativefrance .info.

Concrètement, qu’est ce que La Konk Créative pourra proposer aux publics touristiques ?

Les visiteurs de Concarneau pourront par exemple participer à des ateliers pour fabriquer leur propre carte postale personnalisée à partir de matériaux de récupération (comme des billets d’entrée dans des sites culturels, des papiers d’emballage de produits locaux (avec ou sans tâche de gras !), des éléments naturels (végétaux séchés, etc…), des montages à partir de photos personnelles prises pendant le séjour et imprimées sur place, etc.). Plutôt que d’acheter une carte postale toute faite avec une photographie classique (parfois datée de plusieurs dizaines d’années !) les touristes pourront ainsi laisser libre cours à leur créativité pour réaliser des cartes postales qui leur ressemblent et qui traduiront davantage l’expérience de leur séjour à Concarneau.

On pourra également fabriquer soi-même ses propres souvenirs de vacances dans ce même esprit « up-cycling ».

Les loisirs créatifs, c’est encore meilleur à plusieurs 😉 ©Rawpixels

Il y a encore beaucoup de choses à imaginer également avec des partenaires et artisans locaux pour proposer des expériences qui s’ancrent véritablement dans le territoire et permettent d’en valoriser l’identité. Quelque chose me dit que ce ne sont pas les idées qui vont manquer !

Vous avez aimé cet article ? Vous souhaitez m’aider à développer La Konk Créative ? N’hésitez pas à le partager !

3 réflexions sur “Pourquoi Concarneau ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *