C’est qui ?

Qui se cache derrière La Konk Créative ?

Une association loi 1901

La Konk Créative est une association à but non lucratif créée le 13 novembre 2019, avec un conseil d’administration composé de 7 personnes.

A l’automne 2020, elle compte plus de 50 membres.

[Pour adhérer, c’est par ici !]

Les membres du bureau


Profil et motivations

● Magali RENARD, 35 ans, ex-chargée de mission tourisme, néo-entrepreneure de l’économie sociale et solidaire

Magali RENARD

« Après 10 ans dans les secteurs de la communication, du webmarketing et de la gestion de projets dans les domaines du tourisme et du patrimoine, j’ai eu besoin d’évoluer professionnellement pour donner encore plus de sens à ma vie.

Passionnée de voyages, de nature, d’art, d’artisanat et de loisirs créatifs, j’ai eu envie de dédier mon énergie à développer un projet transversal, avec une forte dimension sociale, culturelle et environnementale.

Du virtuel au réel

Mes expériences professionnelles variées, en particulier mes deux derniers postes au service de porteurs de projets touristiques au sein d’une collectivité territoriale, m’ont donné envie d’entreprendre à mon tour.

Depuis 2 ans, après la naissance de ma fille et un congé parental, je mûris le projet de La Konk Créative, qui est pour moi une continuité naturelle, dans un parcours où j’ai toujours montré une profonde adhésion aux valeurs du service public.

Spécialisée en social média depuis 2012, j’ai désormais envie de faire grandir une communauté bien réelle.

Et les loisirs créatifs dans tout ça ?

Tout simplement une passion qui m’accompagne depuis l’enfance ! J’ai, comme beaucoup d’autres petites filles, appris très tôt le tricot, le crochet et la couture auprès de ma grand-mère, chez laquelle je passais toutes mes vacances scolaires. Après avoir commencé par fabriquer des vêtements et accessoires pour mes poupées, j’ai continué en bricolant des pochettes et des sacs pour moi-même ou pour offrir… J’ai aussi eu ma période perles, pâte FIMO, bracelets brésiliens, scoubidou, et j’en passe ! Plus tard, j’ai pris quelques cours de couture et j’ai reçu une belle machine à coudre pour mes 20 ans. Même si mes études et l’entrée dans la vie active ne m’ont pas permis de pratiquer autant que je le voulais, cette appétence pour les loisirs créatifs, le DIY, le bricolage et la « bidouille » au sens large ne m’a jamais quittée !

D’ailleurs, ce sont mes amis d’enfance qui parlent le mieux de ma bidouillite aigüe :

Un très beau commentaire de mon amie Aurélie à propos de la Konk Créative sur Instagram.

DIY enthusiat

Même si je suis plutôt – comme on dit – « manuelle », je précise que je n’ai aucune prétention artistique, mes créations ne sont pas parfaites et j’ai encore beaucoup à apprendre… je suis simplement une amatrice, une « DIY enthusiast », qui adore partager ses passions et découvertes! C’est justement parce que j’ai envie d’apprendre encore de nouvelles techniques et travailler de nouveaux matériaux que j’ai envie d’ouvrir un lieu propice à ce partage de savoir-faire comme La Konk Créative.

Ma motivation principale ? Remettre un peu de sens dans l’industrie touristique à Concarneau et proposer une alternative à ses visiteurs, aujourd’hui réduits au statut de consommateurs, par la rencontre avec des artisans et créateurs locaux ».


● Audrey LE DUIGOU, 28 ans, agit à son échelle pour l’environnement, le zéro-déchet et le consommer local

Audrey LE DUIGOU

« Bretonne dans l’âme, très attachée à ma région, je me suis installée à Concarneau il y a 4 ans.

Travaillant dans une association pour la sensibilisation à l’habitat écologique et basée au sein d’une pépinière d’entreprises, j’ai découvert ces nouveaux espaces de travail que sont les coworking et bureaux en location dans une entité basée sur l’échange, le partage et la convivialité.

Le croisement des compétences, se rendre mutuellement service, les belles rencontres… Je suis persuadée que ces lieux de travail partagés sont l’avenir de l’entrepreneuriat, à l’heure ou le télétravail se développe et dans un département où les entrepreneurs indépendants sont très nombreux.

Le projet de La Konk Créative porté par Magali m’a tout de suite parlé, c’est pourquoi j’ai choisi d’intégrer le conseil d’administration pour contribuer à faire naître un tel lieu à Concarneau. Depuis 2019, je participe à la relecture des dossiers administratifs et facilite les échanges avec les services publics, commerçants et acteurs associatifs locaux que je connais bien ».


● Cyrielle LE FUR, 35 ans, ergothérapeute créative à la fibre verte

Cyrielle LE FUR

Née au sein d’une famille très créative, j’ai goûté aux activités manuelles dès mon plus jeune âge.

Depuis 3 ans, je me suis mise à la couture, activité pour laquelle je me suis formée de manière autodidacte.

Sur le plan professionnel je suis ergothérapeute, ce qui signifie littéralement « soin par l’activité ». Les loisirs créatifs font donc partie intégrante des rééducations que je mène auprès de ma patientèle. Je suis intimement convaincue de leur bienfait tant sur le plan physique que psychique.

Le projet de la Konk Créative m’a séduite par son approche sociale, versant qui me manque dans ma pratique actuelle. La démarche s’inscrit également dans une logique de récup’/zéro déchet, point qui fait sens pour moi ».


● Marie Lamouroux, 34 ans, éducatrice spécialisée et diplômée en Philosophie

Marie Lamouroux
Marie Lamouroux

« Mère de deux enfants, j’adore la vie de famille mais je suis aussi passionnée de philo, de science humaines, de littérature et d’arts créatifs.

Je milite pour favoriser l’utilisation de l’esprit critique et j’essaye un maximum de soutenir ou de fréquenter des lieux locaux, éthiques et humanistes. À mes yeux la Konk en fait partie.

J’aime le projet et si je peux participer pour soutenir et le voir se réaliser j’en serai ravie… Je m’y projette vraiment et j’ai hâte d’y aller avec mes enfants ! »


● Cédric Madeline, 26 ans, en quête d’un retour à l’essentiel et au partage, amateur de bricole et de créations à la main

Cédric Madeline
Cédric Madeline

« Après des années en tant que technicien de maintenance dans les secteurs de l’agro-industrie, l’appel de la nature était plus que vital pour moi. Alternant jobs de saison et travaux sur cordes, je vise à présent une vie plus simple et plus respectueuse de l’environnement.

Passionné d’artisanat traditionnel, du bois notamment, j’aspire à partager et faire découvrir mes activités et créations. Et la Konk me semble être le parfait point de rendez-vous des loisirs créatifs.

J’ai le projet, au fil de mes rencontres, de constituer un cercle de passionnés du bois. Travail du bois vert, menuiserie, tour à perche, cintrage… les possibilités ne manquent pas ! »


● Nicole Savin, retraitée hyper cré’active

Nicole Savin
Nicole Savin

« L’ouverture d’un tiers-lieu à Concarneau est un projet qui m’a tout de suite accroché.

Un peu touche-à-tout ce qui se fabrique avec des aiguilles, des ciseaux et plein de matériaux souples, j’ai toujours de l’énergie en stock pour épauler les projets créatifs des autres, alors évidemment l’ouverture d’un tiers-lieu comme La Konk me séduit.

J’aime ces endroits traversés par les personnes les plus diverses, on y sent circuler les énergies.

Se retrouver pour échanger, travailler se former, se perfectionner, et créer c’est vital si on ne veut pas se retrouver isolé. Et pouvoir recharger ses batteries dans un petit coin café-thé cocoon c’est tout aussi nécessaire. Au CA, j’apporte mon soutien et mon aide à la Konk, tout simplement parce que je crois en ce projet ! »


● Briag MERLET, 36 ans, architecte naval et journaliste nautique indépendant en mal de collègues de travail

Briag MERLET

« Travailleur indépendant, je travaille à domicile depuis presque 5 ans, après avoir connu le travail d’équipe comme salarié.

Le contact humain me manque et je suis donc naturellement intéressé par la création d’un espace de coworking à Concarneau.

Sensible au cadre de travail, à la solidarité et à l’environnement, j’ai envie de m’impliquer pour voir émerger des solutions de travail mutualisées en centre ville, accessibles par des modes de transport doux.

Mon travail, s’il est technique, est aussi créatif et la présence sur place de machines de création et la fréquentation par des professionnels du secteur ne peut être qu’un plus et ajouter à l’âme du lieu. »


Envie de rejoindre l’équipe ?

Pour adhérer à l’association La Konk Créative, c’est par ici !