C’est qui ?

Qui se cache derrière La Konk Créative ?

Une association loi 1901

La Konk Créative est une association à but non lucratif créée le 13 novembre 2019, avec un conseil d’administration composé de 6 personnes. A l’automne 2020, elle compte plus de 50 membres.

[Pour adhérer, c’est par ici !]

Les membres fondat•eurs•rices

Retrouvez ci-dessous la présentation de chacun-e, ainsi que les motivations qui nous poussent à porter ce beau projet :

Magali RENARD, 35 ans, ex-chargée de mission tourisme, touche-à-tout atteinte de « bidouillite » aïgue

C’est moi qui suis à l’origine du projet de La Konk Créative 😉

Magali RENARD

Après 10 ans dans les secteurs de la communication, du webmarketing et de la gestion de projets dans les domaines du tourisme et du patrimoine, j’ai eu envie d’évoluer professionnellement pour donner encore plus de sens à ma vie.

Passionnée de voyages, de nature, d’art, d’artisanat et de loisirs créatifs, j’ai eu envie de dédier mon énergie à développer un projet transversal, avec une forte dimension sociale, culturelle et environnementale.

Pour en savoir plus sur moi et mon parcours, retrouvons-nous sur Linkedin.

Du virtuel au réel

Mes expériences professionnelles variées, en particulier mes deux derniers postes au service de porteurs de projets touristiques au sein d’une collectivité territoriale, m’ont donné envie d’entreprendre à mon tour.

Depuis 2 ans, après la naissance de ma fille et un congé parental, je mûris ce projet qui est pour moi une continuité naturelle, dans un parcours où j’ai toujours montré une profonde adhésion aux valeurs du service public.

Spécialisée en social média depuis 2012, j’ai désormais envie de faire grandir une communauté bien réelle.

Et les loisirs créatifs dans tout ça ?

Tout simplement une passion qui m’accompagne depuis l’enfance !

J’ai, comme beaucoup d’autres petites filles, appris très tôt le tricot, le crochet et la couture auprès de ma grand-mère, chez laquelle je passais toutes mes vacances scolaires. Après avoir commencé par fabriquer des vêtements et accessoires pour mes poupées, j’ai continué en bricolant des pochettes et des sacs pour moi-même ou pour offrir… J’ai aussi eu ma période perles, pâte FIMO, bracelets brésiliens, scoubidou, et j’en passe ! Plus tard, j’ai pris quelques cours de couture et j’ai reçu une belle machine à coudre pour mes 20 ans.

Même si mes études et l’entrée dans la vie active ne m’ont pas permis de pratiquer autant que je le voulais, cette appétence pour les loisirs créatifs, le DIY, le bricolage et la « bidouille » au sens large ne m’a jamais quittée !

D’ailleurs, ce sont mes amis d’enfance qui parlent le mieux de ma bidouillite aigüe :

Un très beau commentaire de mon amie Aurélie à propos de la Konk Créative sur Instagram.

DIY enthusiat

Même si je suis plutôt – comme on dit – « manuelle », je précise que je n’ai aucune prétention artistique, mes créations ne sont pas parfaites et j’ai encore beaucoup à apprendre… je suis simplement une amatrice, une « DIY enthusiast », qui adore partager ses passions et découvertes! C’est parce que j’ai justement envie d’apprendre encore de nouvelles techniques et travailler de nouveaux matériaux que j’ai envie d’ouvrir un lieu propice à ce partage de savoir-faire comme La Konk Créative.

Ma motivation principale ? Remettre un peu de sens dans l’industrie touristique à Concarneau et proposer une alternative à ses visiteurs, aujourd’hui réduits au statut de consommateurs, par la rencontre avec des artisans et créateurs locaux.

Des loisirs créatifs et du DIY… mais pas que !

A côté de ça, je suis aussi l’une des co-fondatrices du blog Le Bar à Voyages avec mes deux amies et ex-collègues de travail Claire et Sophie. N’hésitez pas à nous y rejoindre !

Logo du blog Le Bar à Voyages
Le Bar à Voyages, un blog pour les assoiffés de bons plans voyage, conseils, adresses, rencontres atypiques autour du monde.

Et alors, qu’est-ce qui m’a amenée à Concarneau ?

Pour le savoir, lisez cet article !

Audrey LE DUIGOU, 28 ans, agit à son échelle pour l’environnement, le zéro-déchet et le consommer local

Bretonne dans l’âme, très attachée à ma région, je me suis installée à Concarneau il y a 4 ans.

Audrey LE DUIGOU

Travaillant dans une association pour la sensibilisation à l’habitat écologique et basée au sein d’une pépinière d’entreprises, j’ai découvert ces nouveaux espaces de travail que sont les coworking et bureaux en location dans une entité basée sur l’échange, le partage et la convivialité.

Le croisement des compétences, se rendre mutuellement service, les belles rencontres… Je suis persuadée que ces lieux de travail partagés sont l’avenir de l’entrepreneuriat, à l’heure ou le télétravail se développe et dans un département où les entrepreneurs indépendants sont très nombreux.

Le projet de La Konk Créative porté par Magali m’a tout de suite séduit, c’est pourquoi j’ai choisi d’intégrer le conseil d’administration pour l’aider à faire naître un tel lieu à Concarneau.

Étant actuellement en recherche d’emploi, j’ai du temps à consacrer à la recherche immobilière et à la relecture des dossiers administratifs. J’espère aussi pouvoir faciliter les échanges avec les services publics, commerçants et acteurs associatifs locaux que je connais bien.

Cyrielle LE FUR, 34 ans, ergothérapeute créative à la fibre verte

Née au sein d’une famille très créative, j’ai goûté aux activités manuelles dès mon plus jeune âge.

Cyrielle LE FUR

Depuis 3 ans, je me suis mise à la couture, activité pour laquelle je me suis formée de manière autodidacte.

Sur le plan professionnel je suis ergothérapeute, ce qui signifie littéralement « soin par l’activité ». Les loisirs créatifs font donc partie intégrante des rééducations que je mène auprès de ma patientèle. Je suis intimement convaincue de leur bienfait tant sur le plan physique que psychique.

Le projet de la Konk Créative m’a tout de suite séduite par son approche sociale, versant qui me manque dans ma pratique actuelle. La démarche s’inscrit également dans une logique de récup/zéro déchet, point qui fait sens pour moi.

Julie DUPUY, 40 ans, responsable de projets culturels et vannière (un peu plus qu’) amatrice

Il y a cinq ans, je suis tombée dans la marmite du tressage végétal un peu par hasard, lorsque je cherchais, pour mes loisirs, une activité d’artisanat d’art.

Julie DUPUY

Des rencontres et des stages avec des vannier•ière•s professionnel•le•s n’ont fait que développer mon intérêt pour la création d’objets en osier blanc ou brut. Aujourd’hui, je crée des pièces utilitaires de différentes tailles (paniers, corbeilles, bannetons…) des éléments de déco, des structures en extérieur.

J’aime aussi transmettre ce savoir-faire. J’envisage de planter une oseraie à Concarneau. À terme, je souhaiterais devenir vannière professionnelle.

J’adhère aux idées de La Konk Créative. J’aime l’idée de travailler dans un atelier partagé, à la fois pour échanger, mutualiser des outils, rencontrer de nouvelles personnes et disposer d’un lieu de travail collectif.

Manon DEBELLEMANIÈRE, en reprise d’études DAEU A à l’UBO de Quimper

J’ai toujours eu un intérêt particulier pour l’art en général et la création à travers l’écriture, le dessin, la danse…

Manon DEBELLEMANIÈRE

Cette appétence m’a conduite à la découverte de la Konk Créative. Les projets de tiers-lieux, d’ateliers de loisirs créatifs ont de suite retenu mon attention. J’ai donc voulu embarquer dans cette belle aventure.

Le partage de savoir, d’expériences au travers d’ateliers, de rencontres est enrichissant pour chacun d’entre nous.

Briag MERLET, 36 ans, architecte naval et journaliste nautique indépendant en mal de collègues de travail

Travailleur indépendant, je travaille à domicile depuis presque 5 ans, après avoir connu le travail d’équipe comme salarié.

Briag MERLET

Le contact humain me manque et je suis donc naturellement intéressé par la création d’un espace de coworking à Concarneau.

Sensible au cadre de travail, à la solidarité et à l’environnement, j’ai envie de m’impliquer pour voir émerger des solutions de travail mutualisées en centre ville, accessibles par des modes de transport doux.

Mon travail, s’il est technique, est aussi créatif et la présence sur place de machines de création et la fréquentation par des professionnels du secteur ne peut être qu’un plus et ajouter à l’âme du lieu.

Envie de rejoindre l’équipe ?

Pour adhérer à l’association La Konk Créative, c’est par ici !