Masques en tissu anti-projections motif "cerises"

Covid-19 et masques en tissu : suite et fin

À la veille du déconfinement, après avoir fait chauffer leurs machines pendant plus de 2 mois, cousu et distribué plus de 780 masques, le temps est venu pour les couturières bénévoles de la Konk Créative de passer le relais. Et pour l’association, de poursuivre son objet !

On arrête les masques, pas la solidarité

Au moment où la demande des masques explose, où l’on peut s’en procurer dans les grandes surfaces et où une réglementation stricte se met en place (voir cette vidéo sur le sujet), de nombreuses couturières indépendantes ayant initialement été appelées à la solidarité tendent à se retirer du « marché ».

Pour la Konk Créative, il n’a jamais été question de commercialiser les masques, et, bien qu’ayant suivi les recommandations de l’Afnor, nous avons toujours mis en avant le caractère artisanal de notre production, en spécifiant bien qu’il ne s’agit pas d’un dispositif médical et que le port du masque vient en complément des gestes barrières. Dans le contexte actuel de resserrement des normes, l’association ne saurait endosser la responsabilité d’une non-certification et ne peut pas courir le risque d’être mise en cause dans le cas d’une contamination éventuelle.

En outre, depuis le début, le positionnement de l’association est clair : mettre gratuitement des masques à disposition pour les personnels soignants, services sociaux et publics les plus fragiles, le temps que les collectivités et services publics déploient des solutions à plus grande échelle.

Cette prise en charge est sur le point de se concrétiser avec la commande de 20 000 masques par la Ville de Concarneau, suite à une collaboration entre les entreprises Guy Cotten et Le Minor. Les modalités de distribution ont été précisées dans la presse locale la semaine dernière (voir cet article sur le site du Télégramme).

Par conséquent, nous avons pris la décision de terminer les commandes reçues et de ne plus en fabriquer à partir du 10 mai, afin de nous concentrer à nouveau sur le projet de l’association.

Rappelons par ailleurs que la raison d’être de La Konk Créative est avant tout le partage et la transmission de savoir-faire. Ainsi, plutôt que de fournir des masques tout faits, l’association a plutôt vocation à proposer des ateliers afin que chacun-e puisse devenir autonome en couture (entre autres) et puisse notamment fabriquer (entre autres) ses propres masques.

Continuer à préparer « l’après »

Pour nous tou-te-s, cette crise sanitaire aura été riche d’enseignements, avec son lot d’éléments négatifs mais aussi beaucoup de choses positives. Au delà du formidable coup de projecteur sur la Konk Créative via les nombreux relais dans la presse et le bouche-à-oreille, l’urgence de la situation a permis de souder les membres couturières et a aussi suscité de nouvelles adhésions !

Ces dernières semaines ont également permis de mettre en lumière le caractère indispensable des projets d’économie sociale et solidaire dans ce type de situation. Comme on pouvait le lire dans un article de Sylvain Reymond sur le site Usbek et Rica le 5 mai dernier : « Sur cette économie, qui représenterait déjà plus de 10% du PIB, sur ces premières lignes essentielles, sur les épaules de citoyens bénévoles, beaucoup de choses reposent désormais. Nos espoirs d’aujourd’hui et les fantasmes du monde meilleur de demain. »

C’est avec ce même état d’esprit qu’à La Konk Créative, nous militons pour le « faire soi-même », comme réponse à la crise économique et environnementale, comme développeur de lien social, comme vecteur d’émancipation et de confiance en soi. Nous sommes plus que jamais résolu-e-s à faire bouger les lignes et contribuer à une société plus solidaire en poursuivant notre ambitieux projet !

Pour en savoir plus sur le projet, cliquez ici.

Pour adhérer, c’est par là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *